hôpital public.Vers une rentrée explosive des personnels au bord de l’implosion.

Le meilleur système de santé au monde est ainsi mis à mal par une dictature de la rentabilité qui tue la mission première du service hospitalier associé à un climat social mortifère qui entraîne « pleurs » et « boule au ventre ». Voilà dans quelles conditions on travaille aujourd’hui à l’hôpital public. 

Les personnels hospitaliers du Rouvray rejoignent le mouvement de convergence des hôpitaux en lutte contre l’austérité.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.