Clinique de L’EUROPE lutte gagnante pour les salariés!

Le Jeudi 26 OCTOBRE, Ni les pressions, ni le chantage auront eu raison de la détermination des salariés à se faire entendre.]

Soutenus par leur syndicat CGT, les salariés décidèrent de se mobiliser pour que leur direction entendent leurs légitimes revendications.

Les 160 salariés mobilisés devant l’établissement dès 6h ont décidé de distribuer le tract ci-dessus.

C’est ainsi, 1000 exemplaires qui ont été partagés aux usagers et automobilistes de passage dans un concert de klaxon, recevant ainsi des soutiens massifs de la population soucieuse des conditions de travail délétères imposées aux personnels de la clinique.

Si par le passé, le dialogue social s’apparentait à ce que les dirigeants fassent semblant d’entendre les alertes du syndicat CGT aux responsables de la clinique du groupe VIVALTO, assez rapidement la direction a sollicité Daniel JORET secrétaire général CGT pour constituer une délégation avant d’être reçue, ouvrant ainsi la voie d’une sortie de crise par la négociation.

Sans faillir à leur détermination, les salariés accompagnés d’un renfort de l’USD CGT 76 avaient décidé de rester devant la clinique pendant les négociations qui ont abouti vers 20 h.

Si l’attente a pu être longue, la joie des salariés pouvait se lire sur les visages à l’annonce des avancées obtenues à l’issue des débats par la délégation, laissant les personnels scander héroïquement : « on a gagné !« 

C’est ainsi que s’achève cette journée de mobilisation où les salariés ont obtenu:

  • Des création de  postes supplémentaires notamment: 6 IDE, 1 brancardier…
  • Engagement sur les effectifs: 1 IDE et 1 aide soignant-e pour 15 patients de jour                                                              1 IDE et 1 aide soignant-e pour 30 patients de nuit
  • Engagement sur les effectifs de soins palliatifs:1 IDE et 1 aide-soignant-e pour 4 /6 patients.
  • Le remplacement systématique de tous les personnels absents.
  • L’évaluation  quotidienne de la charge de travail  par la Direction et la réaction immédiate en cas de problème: Effectif régulé en fonction du nombre de patient et non en fonction de l’absentéisme.
  • Un plan d’investissement annuel dans le matériel correspondant à une enveloppe de 2,5 % du chiffre d’affaire.
  • L’ abandon de l’externalisation pour les ASH, et embauche d’un référent ASH bio-médical.
  • Intégration des temps de pause dans le temps de travail.

Bien entendu, le secrétaire général du syndicat CGT rappelait aux salariés l’exigence qui serait la sienne de s’assurer que les mesures et avancées sociales obtenues seront suivies d’effets.

Ainsi dans son discours de remerciement, Daniel JORET tenait à saluer la Fédération Santé – Action Social et l’Union Fédérale Santé Privé CGT pour leur disponibilité permanente tout au long de cette journée de mobilisation.

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, debout et foule

L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes debout et plein air

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.