RECLASSEMENT DU 1ER JUILLET 2015…L’ARBRE QUI CACHE LA FORÊT ?

À la suite des décrets 2012-1466 et 2012-467 du 26 décembre 2012 et de l’arrêté du 26 décembre 2012, les cadres de santé et cadres supérieurs ayant fait le choix du droit d’option bénéficient d’un reclassement indiciaire à compter du 1er juillet 2015. Il s’agit de la conclusion du protocole d’accord du 2 février 2010, relatif à « l’intégration dans la catégorie A de la Fonction Publique Hospitalière des infirmiers et des professions paramédicales aux diplômes reconnus dans le LMD par les universités »

logo CGT santé                                                                                         logo ufmict

POUR LA CGT, CE RECLASSEMENT NE RÉPOND PAS AUX REVENDICATIONS ESSENTIELLES DES CADRES ET CADRES SUPÉRIEURS

Ce nouveau corps des cadres et cadres supérieurs de santé paramédicaux entraine obligatoirement un recul de l’âge légal de départ à la retraite à 60 ans. Il concerne les cadres issus des formations d’infirmier-e, d’infirmiers-es anesthésistes, de bloc opératoire et puéricultrices, masseurs kinésithérapeutes, ergothérapeutes, psychomotriciens, diététiciens, orthophonistes, orthoptistes, pédicures podologues, techniciens de laboratoires, manipulateurs d’électroradiologie médicale, préparateurs en pharmacie hospitalière. Dans la fonction publique hospitalière, les corps des cadres et cadres supérieurs de santé appartiennent à la catégorie A.

Télécharger au format

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.