Archives mensuelles : mars 2018

Services, Soins et Accompagnement à domicile et établissements pour personnes âgées : La colère ne faiblit pas !

Les personnels des Ehpads mais aussi des soins et accompagnement à domicile  de Seine-Maritime ont voulu , en participant au mouvement national de grève jeudi 15 MARS , lancer un cri d’alerte.

les prises de parole et les actions se sont multipliées comme a EU ….

1 000 signatures pour la première pétition

Concrètement, les inquiétudes sont toujours les mêmes, le manque de personnel en tête de gondole. Fin 2015, le ministère de la santé comptabilise 728 000 résidents en Ehpad. Une population par ailleurs vieillissante puisque le même rapport annonce que la moyenne d’âge de celle-ci a augmenté d’un an en quatre années. Qui dit population vieillissante dit un besoin de soins plus grand rappelle Sylvie Saintyves secrétaire du syndicat CGT du Centre Hospitalier de EU

« Nous faisons du travail à la chaîne, le personnel n’a plus de repos. »

Les préoccupations s’accroissent également chez les personnels de l’aide à domicile de l’ADMR, elles sont soutenues par la population rassemblée sur le parvis du théâtre des arts à ROUEN.

Même revendication pour les salariés des établissements « les dames blanches » d’YVETOT ,Ehpad Saint Joseph de SOTTEVILLE, du Centre Hospitalier du Bois Petit….

La journée de mobilisation s’est terminée sur un message commun

Rendez vous  le 22 mars prochain!

En Seine Maritime :Tous ensemble, le 15 Mars 2018…

 

En Seine Maritime :Tous ensemble, le 15 Mars 2018,

dans l’unité syndicale la plus large.

Mobilisons-nous pour gagner sur les revendication !!!

 

Les organisations syndicales CGT, CFDT, FO, SUD, UNSA, CFTC et CFE-CGC, ainsi que Après la grève du 30 janvier 2018, et le refus du Gouvernement de recevoir les 7 l’Association des directeurs d’EHPAD et de services à domicile.

Une nouvelle grève nationale a été décidée, le JEUDI 15 MARS 2018.

Depuis plusieurs années, les organisations syndicales dénoncent l’insuffisance des effectifs et des moyens, personne ne le conteste, encore moins la mission parlementaire IBORRA, qui l’a relevée dans ses conclusions.

À cela s’ajoute une nouvelle réforme de la tarification, unanimement contestée, qui va se traduire par des suppressions massives de postes et une prise en charge des résidents qui sera encore plus dégradée.

 

  • Abrogation des dispositions législatives relatives à la réforme de la tarification des EHPAD, contenues dans la loi du 28 décembre 2015 ainsi que le retrait des décrets d’application ;

 

  • Arrêt des baisses de dotations induites par la convergence tarifaire et exige par conséquent le maintien de tous les effectifs des EHPAD y compris les contrats aidés, qui doivent être intégrés et sécurisés ;

 

  • Amélioration des rémunérations, des perspectives professionnelles et de carrières, dans le cadre du Statut et des conventions collectives nationales ;

 

  • Application, du plan solidarité grand âge.

Enfin, les sept organisations syndicales et l’AD-PA réaffirment leur ferme volonté d’être reçues par Emmanuel Macron.

Rendez vous :

A Rouen, Café des luttes devant le Théâtre des Arts

 de  10h30 à 15H00.

 

Au Havre, à la sous préfecture

à partir de 10h30