Archives mensuelles : février 2017

LUTTE GAGNANTE !!! Au Centre Hospitalier de EU

Rassemblés autour des délégué-es CGT , les salariés de l’Hôpital de EU ont exprimés leur légitime colère devant la dégradation de leurs conditions de travail, ainsi ils ont souhaités que leurs revendications soient portés par le syndicat CGT et qu’un préavis de grève reconductible soit déposé!

 

Le 27 janvier 2017, nous avons eu une réunion de dialogue social avec le Directeur Adjoint du GHT et la Directrice des ressources humaines. Nous les avons interpellés sur le mal-être au travail des agents de notre établissement suite à la dégradation des conditions de travail en lien avec les réorganisations de service et le redéploiement des effectifs. Nous sommes intervenus sur la précarisation des emplois : aucune mise en stage depuis 2012 ! rapporte Sylvie Saint-yves secrétaire générale du syndicat CGT !

Notre Directeur nous a invités à une réunion de négociation hier, lundi à 10h30. Un premier protocole d’accord nous a été présenté avec quelques propositions que nous avons jugées insuffisantes face à nos revendications! poursuit-elle

Il était hors de question d’accepter quelques miettes! pouvait-on entendre auprès des salariés mobilisés.

Prudent!!, sur les intentions de faire et en l’absence d’ actes concrets, les salariés ont souhaités le dépôt d’un préavis de grève reconductible à partir du 31 Janvier 2017

ils ont réaffirmés leurs volontés de voir aboutir leurs revendications qui portaient:

* L’application de l’Avenant n°1, article 3, à l’accord local du 22 janvier 2002 signé par la Direction et les partenaires sociaux le 15 décembre 2015.

* Une réponse à notre demande d’Expertise RPS par le cabinet EMERGENCES, motion déposée lors du CHSCT du 29 septembre 2016 et votée à l’unanimité des membres élus.

* Des conditions de travail décentes, permettant une prise en charge de qualité et de sécurité des usagers.

* Des effectifs positionnés et adaptés à la charge de travail de chaque service.

* Le respect des repos et des congés.

* Le respect du Plan de Formation validé en CTE.

* La reconnaissance des formations diplômantes.

* Le respect des prérogatives des instances CTE et CHSCT.

* Le maintien de tous les services et des emplois, de notre établissement.

Devant l’ampleur de la mobilisation, et la détermination des salariés ,ils ont obtenus un accord acceptable qui met fin au mouvement de grève largement suivi par les salariés.

Ils obtiennent:

  • La mise en stage de 5 CDI (seul critère retenu : date d’ancienneté des CDI),

  • La reconnaissance statutaire de notre animatrice d’EHPAD 

  • L’embauche de l’agent en contrat Avenir de ce service.

  • La  mise en place d’une politique de résorption des emplois précaires.

  • Engagement de la Direction d’obtenir  le financement des formations des 3 AS qui ont réussi le concours d’entrée à l’IFSI et à prendre en charge la formation AS d’un autre agent.

     

    Chaque agent a droit à la formation professionnelle et doit faire sa demande lors de son entretien de notation, n’oubliez pas de tracer par écrit vos demandes auprès du service des ressources humaines ! Rappelle l’élue du personnel

    Concernant la demande d’expertise sur les risques psycho-sociaux, nous attendons le renouvellement de la convention avec la médecine du travail (Adesti). Un CHSCT extraordinaire s’est tenu hier après-midi, suite aux alertes RPS dénoncées par les représentant-es élu-es au CHSCT. Les agents d’encadrement ainsi que les élus CHSCT suivront une formation sur la prévention des RPS et des groupes de travail, impliquant toutes les professions, seront mis en place.

    la détermination et le courage des grévistes, qui malgré les températures hivernales en dessous de zéro, ont décidés collectivement, en démontrant qu’ils ne lâcheraient rien, jusqu’à obtenir des réponses satisfaisantes sur leurs attentes légitimes.Nul doute que les salariés et la CGT resteront vigilent-es sur l’application de l’accord, ce qui n’était pas acceptable hier, ne saurait l’être aujourd’hui !

 

 

 

 

 

 

TOUS ENSEMBLE ,Créons une mobilisation d’ampleur le 7 mars 2017 !

LE MARDI 7 MARS 2017,ENSEMBLE ET DANS L’UNITÉ LA PLUS LARGE

DANS NOS PROFESSIONS ET EN TERRITOIRE,

MOBILISONS-NOUS SUR NOS LEGITIMES REVENDICATIONS

Les lois de finances et de financement de la Sécurité sociale adoptées sous l’actuel quinquennat ont organisé l’asphyxie et l’étranglement budgétaires de toutes les dimensions de l’action publique, celles de l’Etat, des collectivités territoriales, des hôpitaux, des établissements de l’action sociale, et plus largement encore de la Sécurité sociale.
La généralisation et l’aggravation des politiques d’austérité, au titre notamment du pacte de responsabilité, produisent des conséquences désastreuses :
 
  • L’abandon, l’externalisation et la privatisation de missions publiques au détriment de l’effectivité et de la qualité du service public rendu auxsalarié-e-s, aux privés d’emploi, à la jeunesse, aux retraité-e-s.
  • La négation des principes d’égalité, d’accessibilité et de continuité du service public.
  • La destruction des services de pleine compétence et de proximité implantés sur l’ensemble du territoire national, y compris en Outre-Mer, avec des milliers de fermetures, de fusions et de regroupements.
  • Une politique de l’emploi inacceptable qui se caractérise par la poursuite des plans pluriannuels de suppressions d’emplois, une précarité et une flexibilité toujours plus grande, des attaques sans précédent contre les droits et les garanties collectives des personnelsà l’image des attaques portées contre le Code du travail, le respect de la hiérarchie des normes, le Statut général et les statuts particuliers des fonctionnaires.
  • Le refus persistant, alors que les conditions de vie au et hors travail des personnels ne cessent de se dégrader, de procéder à une revalorisation significative des rémunérations versées.

Nous devons, par des tracts, des informations syndicales, des AG, des tournées de service, des débats avec les collègues…, informer sur tout ce qui est en marche pour faire baisser le coût du travail et détruire notre système de santé et d’action sociale mais aussi redonner de l’espoir en expliquant nos propositions et en construisant l’action avec les salariés…Il faut faire le lien entre ce qui se dégrade au quotidien et les mesures prises pour réduire les coûts. Continuer la lecture de TOUS ENSEMBLE ,Créons une mobilisation d’ampleur le 7 mars 2017 !