Archives mensuelles : mai 2016

RETRAITÉ.E.S DE LA SANTÉ ET DE L’ACTION SOCIALE!

LE 9 JUIN 2016

La CGT, CFE-CGC, CFTC, FGR-RP, FSU, FO,SOLIDAIRES, LSR, UNRPA

appellent les retraité.e.s à se mobiliser en grand nombre
le 9 juin 2016 pour le droit de vivre dignement leur retraite.
Rassemblements, manifestations unitaires dans toute la France.

Revendiquons :

 
  • l’amélioration du pouvoir d’achat des retraité.e.s par un rattrapage immédiat de 300 € par mois,
  • l’indexation des pensions sur l’évolution du salaire moyen et non sur les prix,
  • aucune pension inférieure au SMIC,
  • le retour à une revalorisation annuelle des pensions au 1er janvier de l’année, indexée sur l’évolution moyenne des salaires,
  • le maintien de l’intégralité des pensions de réversion.

 

LOI TRAVAIL :

ON LÂCHE RIEN !

Continuer la lecture de RETRAITÉ.E.S DE LA SANTÉ ET DE L’ACTION SOCIALE! 

Clinique MATHILDE ; les salariés s’unissent ,se mobilisent et gagnent!!!

Une immense joie accompagne les salariés en lutte de la clinique MATHILDE à ROUEN, et pour cause ils viennent d’obtenir :

-Revalorisation des salaires (50 € nets d’augmentation par mois),

-Le versement d’une prime annuelle fractionnée( 160 €  dès le mois de mai et 750 € versée en juin),

-Le paiement des deux journées de grèves,victoire cgt

« Ainsi, toutes les professions se sont senties concernées par ce mouvement qu’il s’agisse du personnel soignant comme les infirmièr-es ou sages-femmes mais aussi administratif » rapporte Corinne larose déléguée CGT .

Outre ces augmentations, les personnels en grève, soit un quart des 400 salariés de la clinique, réclamaient une plus grande reconnaissance de leur travail et le recrutement de personnel « pour alléger nos charges de travail »

Le recrutement de personnels devrait suivre tel est l’engagement du PDG de la clinique.

 

 

 

En direct avec la CNRACL….

L’INTER RÉGIMES, UN ENJEU REVENDICATIF FORT !
 

Ce changement de société en cours, nous n’en voulons pas !
L’inter régimes prôné par la loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement de la population prend de plus en plus de place dans les régimes de retraites.
Les quatre régimes concernés représentent plus de 20 millions de retraité.e.s dans le pays.
Le risque de nivellement par le bas des aides aux retraité.e.s est réel. La question d’un véritable changement de société est posée…
C’est une « uniformisation par le bas » qui se profile.,

Continuer la lecture de En direct avec la CNRACL…. 

Les salariés de la Clinique Mathilde sont en grève reconductible….

Le syndicat CGT et les salariés de la Clinique MATHILDE à ROUEN sont en grève depuis 6h30 mercredi 18 mai 2016.

PHOTO GREVE

De nombreux services sont fermés. Le bloc opératoire est « 100% en grève », comme le service endoscopie, tandis que le service de chirurgie fonctionne au ralenti pour prendre soin des patients reçus la veille. Selon la direction, 80 opérations ont été reportées. Selon la CGT, ce serait entre 110 et 130. Suite à une première entrevue avec la direction, l’accueil du public a partiellement rouvert dans l’après-midi. Le mouvement se poursuit jeudi 19 mai 2016.
Leurs revendications portent sur :


– Une augmentation de salaire de 100€ net pour tous,

– Que le temps d’habillage et de déshabillage fasse
l’objet de 3 jours de repos compensatoires (art.L212-4),

– Un brancardier dans les services de chirurgie et
de médecine,

– La prime de nuit lissée au plus haut pour une
égalité de tous les salariés,

– L’augmentation de la prime de dimanche,

– Du renfort de personnel,

– Les repas du dimanche payés pour tous le
personnel en 12h,

– Revalorisation de la prime AS/AP,

– Une prime de 1000€ net pour tous,

– Le respect de la charte au bloc opératoire,

– Remettre une Bip en maternité,

– Que le temps de transmission à l’accueil fasse
l’objet de jours de repos compensatoires.

Télécharger au format

Personnels de rééducation …C’est maintenant ou JAMAIS!

le mercredi 18 mai, une nouvelle réunion du groupe de travail concernant les métiers de la rééducation doit se tenir.
Info_Com-CGT_-_On_a_les_moyens_de_se_faire_entendre_Dessin-1038x576

rappel:

Suite à la mobilisation de nombreux professionnels avec leurs organisations professionnelles et syndicales, le ministère de la santé et de l’action sociale a été contraint de mettre en place une série de réunions ayant pour thème l’attractivité des métiers de la rééducation dans la FPH (Mars et 8 avril), l’exercice mixte salarié et libéral (18 mai et 3 juin)

Continuer la lecture de Personnels de rééducation …C’est maintenant ou JAMAIS! 

Secrétaires médicales de la FPH en grand Péril !!!

Secrétaires médicales de la FPH en grand Péril ou

le démantèlement organisé d’une profession.

 
C’est dans les années 1990 qu’une forte mobilisation nationale des secrétaires médicales de la Fonction Publique Hospitalière qui évoluaient jusque-là sur des grilles de catégorie C avait permis leur reclassement sur celles de la catégorie B, témoignant ainsi la reconnaissance, certes tardive, de leurs compétences, de leur expertise et de leur sens
des responsabilités.
En juin 2011 (décrets 2011-660 et 661), la refonte de la grille indiciaire des catégories B administratives, avec la mise en place du Nouvel Espace Statutaire (NES), réforme que la CGT n’avait pas validée, a conduit à la création du grade d’Assistant Médico-Administratif dans,lequel se retrouvent désormais deux fonctions, sans véritable lien :
D’une part, celle de Secrétaire médicale.
•  D’autre part, celle d’Assistant de Régulation Médicale
Difficile donc de comprendre l’idée du législateur lorsqu’il a englobé sous la même dénomination des métiers sans rapport l’un avec l’autre, et qui plus est, sans donner aucun moyen aux agents d’évoluer sur ces deux
professions.
Il s’agit là d’un cas unique dans la Fonction Publique Hospitalière et peut-être même dans l’ensemble de la Fonction Publique, celui donc d’un seul et même corps constitué de deux professions sans aucun lien l’une avec l’autre.
 
Dans le même temps et malgré la parution des décrets d’application, nombreux ont été les établissements à faire le choix de
n’appliquer que partiellement, voire pas du tout, ces nouveaux textes et notamment les recrutements directs au second grade (anciennement classe supérieure) avec un niveau bac + 2, mais également l’organisation

d’examens professionnels d’accès au 1er grade
pour les agents de catégorie C ayant 7 ans de services publics et directement au 2 ème grade pour ces mêmes agents de catégorie
C justifiant de 11 ans de services publics.
Rappelons également que ces textes avaient supprimé la possibilité d’un passage direct (sous condition d’ancienneté) de la classe normale (grade 1) à la classe exceptionnelle (grade 3) par le biais d’un examen professionnel. Pour accéder au grade 3, il faut désormais être au 5

ème échelon du grade 2 depuis 2 ans pour pouvoir passer l’examen
professionnel ou au 6 ème échelon du grade 2 depuis 1 an pour pouvoir être inscrit au tableau d’avancement.
En outre, les quotas promus/promouvables en diminuant de manière
très significative vont considérablement rallonger les carrières, et rares
seront, à l’avenir, les secrétaires qui termineront au grade 3.
 

Continuer la lecture de Secrétaires médicales de la FPH en grand Péril !!! 

GHT !Les pleins pouvoirs sont organisés pour appliquer l’austérité dans les hôpitaux!

Le 28 avril 2016 a été publié au Journal Officiel le Décret n° 2016-524 du 27 avril 2016 relatif aux groupements hospitaliers de territoire , la CGT s’oppose toujours à la loi santé et aux décrets GHT ainsi elle continue d’exiger leur retrait ! Ce décret est issu d’une loi qui n’a pas écouté les personnels des hôpitaux. L’obligation d’adhérer à un GHT pour chaque établissement public de santé modifie radicalement le pilotage des activités de soins. La convention constitutive lie les signataires. Les établissements de taille moyenne perdent toute capacité de choix et d’orientation stratégique, ce qui interroge sur l’égalité de l’accès aux soins sur le territoire.

Les outils pour mettre en œuvre les 16 000 suppressions de lits et les 22 000 suppressions de postes sont donc aujourd’hui disponibles pour aggraver l’austérité. Nous dénonçons, la mise en œuvre de ce texte sous-couvert d’économies « nécessaires ». Le décret crée des instances minimales de dialogue pour les élus, les usagers et les personnels qui resteront seulement informées des décisions prises de concert par les ARS et les directions des GHT. Nous dénonçons le risque de mobilité accru des personnels et l’évident « plan social » hospitalier qui mettra une pression énorme sur les agents des hôpitaux publics, sur leurs missions et sur leurs conditions de travail.

La CGT porte une réforme d’envergure  pour la mise en place d’un grand service public de santé et d’action sociale, sortant du tout comptable et de la réduction de l’offre de soins.

Notre organisation revendique une réelle et libre expression des personnels sur les sujets qui les concernent au quotidien, dans leur vie au travail par le biais de leurs représentant-e-s syndicaux, élu-e-s ou mandaté-e-s.

Pendant ce temps, le secteur privé lucratif de la santé continue, sur le dos de la Sécurité Sociale, à rémunérer des actionnaires de la santé et une médecine « libérale » insatiable !!!

Les regroupements auront pour conséquences :

  • La fermeture de nombreux services ;
  • Un éloignement des lieux de soins ;
  • Une réorganisation du sanitaire vers le médico-social ;
  • Une concentration des pouvoirs et des lieux de décisions ;
  • De la mobilité forcée pour certain personne ;
  • Une diminution de la démocratie sanitaire et de l’expression collective ;
  • Les personnels médicaux seront mutualisés au sein de la GHT ;
  • La- perte d’autonomie des établissements dépendant de l’établissement qui dirigera la GHT

Oui, l’heure est toujours à la contestation et la CGT mobilisera pour empêcher que les effets néfastes de la loi et du décret ne pénalisent plus encore les usagers, les patients et les personnels. Alors que le gouvernement tente en ce moment de passer en force, contre l’avis des salariés, sa réforme d’un code du travail de plus en plus favorable au patronat, la même dynamique existe en matière de politique de santé ! La mobilisation de toutes et tous est donc nécessaire.

La CGT maintient ses revendications :

  • Abrogation de la loi santé et retrait du décret GHT,
  • Des moyens supplémentaires pour la santé et l’action sociale
  • Pour un grand service public de santé et d’action sociale public
  • Retrait de la loi Travail