Archives pour la catégorie Actualités santé privée

Clinique de L’EUROPE lutte gagnante pour les salariés!

Le Jeudi 26 OCTOBRE, Ni les pressions, ni le chantage auront eu raison de la détermination des salariés à se faire entendre.]

Soutenus par leur syndicat CGT, les salariés décidèrent de se mobiliser pour que leur direction entendent leurs légitimes revendications.

Les 160 salariés mobilisés devant l’établissement dès 6h ont décidé de distribuer le tract ci-dessus.

C’est ainsi, 1000 exemplaires qui ont été partagés aux usagers et automobilistes de passage dans un concert de klaxon, recevant ainsi des soutiens massifs de la population soucieuse des conditions de travail délétères imposées aux personnels de la clinique.

Si par le passé, le dialogue social s’apparentait à ce que les dirigeants fassent semblant d’entendre les alertes du syndicat CGT aux responsables de la clinique du groupe VIVALTO, assez rapidement la direction a sollicité Daniel JORET secrétaire général CGT pour constituer une délégation avant d’être reçue, ouvrant ainsi la voie d’une sortie de crise par la négociation.

Sans faillir à leur détermination, les salariés accompagnés d’un renfort de l’USD CGT 76 avaient décidé de rester devant la clinique pendant les négociations qui ont abouti vers 20 h.

Si l’attente a pu être longue, la joie des salariés pouvait se lire sur les visages à l’annonce des avancées obtenues à l’issue des débats par la délégation, laissant les personnels scander héroïquement : « on a gagné !« 

C’est ainsi que s’achève cette journée de mobilisation où les salariés ont obtenu:

  • Des création de  postes supplémentaires notamment: 6 IDE, 1 brancardier…
  • Engagement sur les effectifs: 1 IDE et 1 aide soignant-e pour 15 patients de jour                                                              1 IDE et 1 aide soignant-e pour 30 patients de nuit
  • Engagement sur les effectifs de soins palliatifs:1 IDE et 1 aide-soignant-e pour 4 /6 patients.
  • Le remplacement systématique de tous les personnels absents.
  • L’évaluation  quotidienne de la charge de travail  par la Direction et la réaction immédiate en cas de problème: Effectif régulé en fonction du nombre de patient et non en fonction de l’absentéisme.
  • Un plan d’investissement annuel dans le matériel correspondant à une enveloppe de 2,5 % du chiffre d’affaire.
  • L’ abandon de l’externalisation pour les ASH, et embauche d’un référent ASH bio-médical.
  • Intégration des temps de pause dans le temps de travail.

Bien entendu, le secrétaire général du syndicat CGT rappelait aux salariés l’exigence qui serait la sienne de s’assurer que les mesures et avancées sociales obtenues seront suivies d’effets.

Ainsi dans son discours de remerciement, Daniel JORET tenait à saluer la Fédération Santé – Action Social et l’Union Fédérale Santé Privé CGT pour leur disponibilité permanente tout au long de cette journée de mobilisation.

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, debout et foule

L’image contient peut-être : 5 personnes, personnes debout et plein air

Page juridique SANTE PRIVEE :Les nouveautés sociales à partir du 1 er janvier 2017

 
Sur l’accord collectif majoritaire.
 
Tout accord d’entreprise devra dorénavant être majoritaire, c’est-à-dire avoir recueilli plus de 50 %des suffrages exprimés au premier tour des dernières élections des titulaires au comité d’entreprise ou de la DUP, o
u, à défaut, des délégués du personnel (C. trav., art. L. 2232-12 modifié).
L’entrée en vigueur est progressive et ces nouvelles règles de validité des accords seront applicables:
•à compter du 1er janvier 2017 pour les accords sur la durée du travail, les repos et les congés;
•à compter du 1er septembre 2019 pour les autres accords.
 
Sur l’accord collectif conclu en vue de la préservation ou du développement de l’emploi.
 
Un accord d’entreprise peut être conclu en vue de la préservation ou du développement de l’emploi, dont le stipulations se substituent de plein droit aux clauses contraires et incompatibles du contrat de travail y compris en matière de rémunération et de durée du travail. Toutefois,
cet accord ne peut avoir pour effet de diminuer la rémunération mensuelle du salarié. L’article D.2254-1 du Code du travail définit la rémunération mensuelle garantie et énonce les modalités selon lesquelles les salariés sont informés et font connaître, le cas échéant,leur refus de voir appliquer l’accord à leur contrat de travail.
 
Le temps de travail hebdomadaire.
 
Si la durée de travail légale reste fixée à 35 heures par semaine et durée maximale fixée à 44 ou 48 heures par semaine sur une durée de 12 semaines.Concrètement, les accords d’entreprise pourront :
 
  • Porter le temps de travail à 60 heures par semaine maximum en cas de «circonstances exceptionnelles» pour la durée de celles-ci ;
  • Porter la durée de travail hebdomadaire à 46 heures par semaine pendant 12 semaines consécutives.
En l’absence d’accord d’entreprise ou de branche prévoyant de telles dispositions, l’employeur devra se conformer aux dispositions de l’article R.3121-10 du Code du travail qui entrera en vigueur au 1er janvier 2017.

Continuer la lecture de Page juridique SANTE PRIVEE :Les nouveautés sociales à partir du 1 er janvier 2017 

FIN DE CONFLIT CLINIQUE DE L’EUROPE – GROUPE VIVALTO – ROUEN (76)

Alerte depuis plusieurs mois en réunion de CE/DP concernant les dégradations des conditions de travail  des salariés et la pression de certains cadres et médecins.

La Direction est restée impassible devant ces alertes. La CGT après le retour de l’expertise des comptes par le cabinet Coexco, a organisé le soir même une assemblée générale afin d’exposer les comptes de la clinique et ses problématiques.

Au cours de cette AG la CGT propose aux salariés un préavis de grève. Les revendications sont les suivantes:

– des moyens en adéquation avec la charge de travail.
– le temps nécessaire pr une meilleure prise en charge des patients.
– l’augmentation de la valeur du point de 6.97 à 7.97.
– un vrai 13e mois à durée indéterminée.
– une augmentation des oeuvres sociales de 1.2% au lieu de 0.5%.
– l’arrêt des harcèlements , brimades et toute autre allegation proférés par certains cadres et praticiens.

Remise du tract au DRH concernant les revendications et le jour de grève dans l’après midi même , les cadres sous la responsabilité de la Direction font pression sur les salariés en leur demandant de signer un courrier pour savoir s’ils étaient grévistes ou pas.
une délégation CGT est intervenue immédiatement dans le bureau du DRH pour que cela cesse car totalement illégal.
Il est rappelé entre autre que dans la santé privée lucrative il n y a pas l’obligation de donner un préavis. La direction confirme que c’est illégal mais que c’est la volonté du Groupe VIVALTO d’imposer cette menace.

Le 10 au soir vers 20h15 , le DRH contacte le DS sur son tel privé et convoque la délégation CGT le vendredi 11 à 15h afin d’entamer des négociations. Après 5h00 d’échanges concernant la thématique des conditions de travail et des pressions proférées par certains cadres et médecins , la direction de VIVALTO  fut stupéfaite de ces pratiques et s’est engagée immédiatement à prendre des mesures correctives.
Concernant les revendications sur le 13e mois, l’augmentation du point et les oeuvres sociales, la Direction ne pouvait pas chiffrer dans l’immédiat les revendications. la Délégation décide donc de quitter la table des négociations en proposant à la direction de se retrouver le lundi 14 au matin sur le trottoir.

Le soir même le DRH  appelle le DS CGT sur son téléphone vers 21h00 pour une réunion le samedi 12 novembre 2016 à 11h00. La délégation et la direction se mettent d’accord sur une sortie de crise et procède à la rédaction et signature de cet accord. Décision immédiate pour une levée du préavis de grève

– paiement d’un montant de 450 euros /personne sur la paye de novembre
– pérennisation immédiate du 13e mois
– augmentation de la valeur du point FHP de 1%  à partir de 2017 (0,50%) – 2018 (0,50%) ne tenant pas compte des potentielles augmentations conventionnelles –
– budget du CE passant de façon permanent de 0.5 a 0.7% soit environ  30 000 euros de +  -mise en place d’un différentiel IDE minimum de 175.74 Brut /personne
– mise en place immédiate d’un groupe de travail sur les conditions de travail de      l’ensemble des services sous la responsabilité du CHSCT
– validation du projet d’accord  temps de travail des cadres en forfait jour
– ouverture des NAO 2017 dès la fin 2016
– engagement de principe sur la renonciation sur les thématiques suivantes: prime assiduité/ calcul du salaire de référence sur les heures supplémentaire.

Assemblée Générale ce jour à 18h30 au self de la Clinique pour présentation de cet accord aux salariés.

victoire-clinique-de-l-europe

La CGT était la seule organisation syndicale représentative à négocier.

Une belle victoire pour les salariés  déterminés de la clinique de l’Europe à ROUEN!

europe-4europe-3

Mobilisation hospitalière réussie pour les HAVRAIS le 08 Novembre!!!!

Ce 8 Novembre 2016 , le rassemblement au GROUPE HOSPITALIER DU HAVRE  , à l’appel de l’intersyndicale,  a été une réussite.08-novembre-2016-10jpg

Merci à tous les camarades de la santé, de l’action sociale, ainsi que ceux venus de l’interpro. Certain-es ont fait de la route pour se soutenir la mobilisation havraise .

La CGT du GHH avait décidé d’un rassemblement sur l’établissement support de la  GHT donc J; Monod pour appeler à manifester  et faire connaitre le mécontentement des salariés du publics, du privés des étudiants IFSI et IFEN et les inquiétudes des usagers.

Nous avons pu au plus fort des présences entre 11h et 15h au café des luttes , café éphémère créé pour l’occasion par la CGT compter jusqu’à 400 personnes.
La croix rouge(EHPAD et SIAD), l’EHPAD de la Roseraie, l’Hôpital privé de l’estuaire, l’EHPAD Desaint Jean, les étudiants de l’IFSI, les étudiants éducateurs spé, l’IDEFI se sont associés au mouvement et étaient présents . Des salariés de la poste et de Sidel sont venus nous  soutenir et défendre avec nous notre sécurité sociale.
Tout au long de cette journée, la CGT a été le moteur de cette action, il faut noter que la CFDT de l ‘hôpital a désirer se joindre au mouvement pour défendre les conditions de travail des salariés, SUD a fait acte de présence.
Nous avons recueillis 600 signatures et la CGT continue encore toutes cette semaine à la faire signer, nous les enverrons à nos députés et la ministre de la santé.
 
 
 

 

Grève le Lundi 14 Novembre à la Clinique de l’Europe à ROUEN

LEURS PROFITS SONT NOS MISÈRES
AUTANT SAVOIR POURQUOI NOUS TRAVAILLONS!clinique-de-l-europe-2jpg
 
La Direction a une fois de plus essayé d’enfumer la CGT lors des NAO 2016.
Experte en manipulations et tours de passe-passe dont elle a le secret, sa magie n’a pas pu fonctionner lors de la restitution de l’expertise des comptes.
Plusieurs millions d’euros de dividendes reversées aux actionnaires lors des 3 dernières années, des miettes pour les salariés

-Aucune augmentation significative des salaires depuis 2012.

-Prime de participation divisée par 2.

-Réductions des effectifs.
 
-Moyens dérisoires pour travailler.
 
-Salariés baladés d’un service à un autre.
 
PARCE QUE POUR NOUS LE PATIENT N’EST PAS
UNE MARCHANDISE !!!
 
Nous revendiquons depuis plusieurs années, la primauté des aspects humains et sociaux sur les considérations économiques et financières.
 

Continuer la lecture de Grève le Lundi 14 Novembre à la Clinique de l’Europe à ROUEN 

Blocage des salaires… Restrictions budgétaires… Ça SUFFIT!!

Le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) 2017 a été présenté et la Ministre de la Santé et des Affaires sociales en a profité pour annoncer, avec une satisfaction proche de l’euphorie, un retour à l’équilibre des comptes à environ 400 millions d’€.
La pilule est trop grosse pour passer !Télécharger au format
 

Les organisations syndicales de salarié.e.s CGT / FO appellent à une mobilisation d’ampleur et à la grève

Le mardi 8 novembre 2016

Pour en finir avec les politiques d’austérité,Ensemble, convaincu.e.s que notre unité est notre force !

 

PÉTITION NATIONALE Secteur Santé Privée Lucrative

Convention Collective Nationale-FHP :

Salaires bloqués..

Télécharger au format

Clinique MATHILDE ; les salariés s’unissent ,se mobilisent et gagnent!!!

Une immense joie accompagne les salariés en lutte de la clinique MATHILDE à ROUEN, et pour cause ils viennent d’obtenir :

-Revalorisation des salaires (50 € nets d’augmentation par mois),

-Le versement d’une prime annuelle fractionnée( 160 €  dès le mois de mai et 750 € versée en juin),

-Le paiement des deux journées de grèves,victoire cgt

« Ainsi, toutes les professions se sont senties concernées par ce mouvement qu’il s’agisse du personnel soignant comme les infirmièr-es ou sages-femmes mais aussi administratif » rapporte Corinne larose déléguée CGT .

Outre ces augmentations, les personnels en grève, soit un quart des 400 salariés de la clinique, réclamaient une plus grande reconnaissance de leur travail et le recrutement de personnel « pour alléger nos charges de travail »

Le recrutement de personnels devrait suivre tel est l’engagement du PDG de la clinique.

 

 

 

Les salariés de la Clinique Mathilde sont en grève reconductible….

Le syndicat CGT et les salariés de la Clinique MATHILDE à ROUEN sont en grève depuis 6h30 mercredi 18 mai 2016.

PHOTO GREVE

De nombreux services sont fermés. Le bloc opératoire est « 100% en grève », comme le service endoscopie, tandis que le service de chirurgie fonctionne au ralenti pour prendre soin des patients reçus la veille. Selon la direction, 80 opérations ont été reportées. Selon la CGT, ce serait entre 110 et 130. Suite à une première entrevue avec la direction, l’accueil du public a partiellement rouvert dans l’après-midi. Le mouvement se poursuit jeudi 19 mai 2016.
Leurs revendications portent sur :


– Une augmentation de salaire de 100€ net pour tous,

– Que le temps d’habillage et de déshabillage fasse
l’objet de 3 jours de repos compensatoires (art.L212-4),

– Un brancardier dans les services de chirurgie et
de médecine,

– La prime de nuit lissée au plus haut pour une
égalité de tous les salariés,

– L’augmentation de la prime de dimanche,

– Du renfort de personnel,

– Les repas du dimanche payés pour tous le
personnel en 12h,

– Revalorisation de la prime AS/AP,

– Une prime de 1000€ net pour tous,

– Le respect de la charte au bloc opératoire,

– Remettre une Bip en maternité,

– Que le temps de transmission à l’accueil fasse
l’objet de jours de repos compensatoires.

Télécharger au format

Communiqué FD Santé-Action sociale

TOUJOURS DÉTERMINÉ.E.S, PLUS QUE JAMAIS  POUR LE RETRAIT !

Depuis le 9 mars, la mobilisation s’ancre chaque jour un peu plus, tant dans l’opinion
publique que dans les organisations qui appellent au retrait du projet de loi dit
« El Khomri », dont la CGT.
Les syndicats de la Fédération Santé Action Sociale, leurs syndiqué.e.s et les salarié.e.s
ont ce jour participé à tous les cortèges de Paris et de Province. Déjà bien malmené.e.s
par les conditions de travail exécrables et des attaques sans précédent de leur convention
collective ou du statut de la Fonction publique, ils restent activement mobilisé.e.s pour
faire obstacle à cette nouvelle loi.
4 ème journée de grève et de manifestations, ce 28 avril réaffirme par sa très large
mobilisation que seul un retrait de cette loi rétrograde actera la fin des appels à
mobilisations..